Enter your keyword

Salut !

 

 

Je m’appelle Julie, maman de deux petites terreurs qui ont réussi à transformer ma vie aussi folle qu’une série d’aventure sur Netflix.

J’ai en poche un diplôme d’éducation à la petite enfance du cégep de Sherbrooke. J’ai trimballé mes idées ludiques et farfelues en tant qu’éducatrice dans un centre de la petite enfance de Granby durant plus de 18 ans.

Mais ça, c’était avant que le destin ne décide de changer un peu les choses avec des diagnostics qui ressemblent à une liste d’acronymes compliqués chez mes deux enfants.

Julie Blouin
Colin, Julie (fondatrice de Mine de Rien) et Rémi

Une liste d'acronymes compliqués qui change tout !

Tout a commencé par le diagnostic de TDAH* chez Rémi, suivi de près par Colin, pour qui la vie semblait vouloir pigmenter son existence en ajoutant à son TDAH*, un TSA*, une dyslexie et une dysorthographie. Ça m’a vraiment secouée d’apprendre ça, bien plus que mon premier café du matin. Mais enfin ! Nous avions démystifié le mystère derrière leurs difficultés sociales et scolaires.

Cependant, même avec ces réponses, je me sentais autant désorienté qu’un GPS capricieux dans un chemin de campagne et j’avais un besoin urgent d’aide.

Consciente que l’aide offerte par le réseau public ne serait pas immédiate avec leurs listes d’attente interminables qui rivalisaient avec celles d’un concert de Taylor Swift, j’ai donc décidé de me tourner vers les entreprises privées, espérant dénicher celle qui saurait nous guider et nous outiller. Malheureusement, j’ai vite réalisé qu’il est tout aussi ardu de trouver l’aide adaptée à nos besoins (et budget), même dans le secteur privé, que de persuader un chat d’apprécier un bain. Je retournais donc à la case départ.

Durant mes recherches infructueuses, les crises à la maison devinrent encore plus fréquentes que les pubs McDonald’s à la télé et la motivation scolaire de mes garçons, tout comme ma patience, soyons honnêtes, diminuait plus vite que mon stock de chocolat. J’avais besoin de trouver une solution., pis vite !

Rendre les devoirs aussi cool que de manger une glace devant un film

Alors, j’ai retroussé mes manches (oui, je sais, c’est cliché, mais c’est vrai) et, connaissant les super pouvoirs de l’apprentissage par le jeu, je me suis lancée dans la création de jeux qui rendraient les devoirs aussi cool que de manger une glace devant un film. Et devine quoi ? Les faire réviser d’une manière qui les rejoignait davantage, eh bien, ça a marché !

Grâce à la ténacité et à la persévérance, la motivation de mes fils revenait progressivement à chaque victoire. Ils ont renoué avec le plaisir d’apprendre, troquant les refus et les crises contre des sourires et des yeux brillants, comme s’ils venaient de découvrir un monde bien gardé dans Fortnite.

Grâce à cet épisode digne d'une série Netflix, Mine de Rien est né

Grâce à cet épisode digne d’une bonne série sur Netflix, je me suis découvert un talent naturel pour la création de jeux ludiques permettant de réviser subtilement les apprentissages scolaires tout en s’amusant. J’ai donc pris l’audacieuse décision de quitter mon emploi et de me consacrer exclusivement à mes deux petits génies, en fondant ma propre compagnie Mine de Rien.

Je souhaite, à travers elle, partager mon expérience et mes idées avec tous les parents qui, comme moi jadis, s’arrachent les cheveux pour trouver des solutions afin que le chaos engendré par la période des devoirs avec leur enfant laisse place à des apprentissages harmonieux.

signature
* TDAH: Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité
   TSA:   Trouble du Spectre de l’Autisme
étoiles

Mine de Rien est une compagnie qui regorge de jeux et d’outils ludiques pour rendre les devoirs aussi amusants que de regarder des vidéos de chatons sur YouTube, tout en rendant l’apprentissage aussi excitant que d’ouvrir un paquet de bonbons sans le déchirer.